Oser dire "non"!

Publié le par Charlotte

 

  527273_3851857089533_630318671_n-1-.jpg

 

 

 

          Pourquoi est-il si difficile de dire "non" à ce qui ne nous convient pas?  

 

                                    -Par peur de s'affirmer, de se positionner?     

 

                                                  - Pour faire plaisir à l'autre?  

 

                                                  -Pour ne pas faire "de vagues"?  

 

                                           -Pour se faire apprécier, voire aimer?   

 

                                           -Par calcul: un prêté pour un rendu?   

 

                                                        -Pour avoir la paix?          

 

 

Lorsque vous n'êtes pas en accord  avec vous, que vous vous soumettez,

 

        que vous  vous sentez manipulé, vous donnez du pouvoir à l'autre.    

 

Lorsque vous dites "oui" alors que vous pensez "non" intérieurement,

 

               vous vous gommez: vous vous dites "non" à vous-mêmes!  

 

                                                   Vous ne vous respectez pas.   

 

 

                                                             Posez vos limites!  

 

                  Apprendre à dire "oui" avec son coeur, non contre soi.

 

                Apprendre à se respecter, c'est aussi apprendre à s'aimer...

Commenter cet article

Saint-Songe 06/11/2013 20:57

Si, bien sûr ... En tout cas, je l'ai ressenti (ce sentiment de culpabilité vient de la toute petite enfance... : il fallait toujours aller dans le sens des parents, jamais du mien, à l'écoute de
mon désir, lequel était aussitôt brisé par ces lares peu au fait de "l'esprit d'éveil" , voyez !... C'est bien pour ça que je suis longtemps en "silence" sans effort d'y rester, puisque je devais
taire mes dires (sans médire !..)... c q f d... : chaque fois que j'émets un "non", une peur de blesser l'autre intervient... Il y a quelque temps, une septuagénaire qui me racontait des tas de
superficialités, quand elle me dit "ah il pleut, il pleut ici" (et de m'entendre dire : rien à f... , elle me répond : vous vous en foutez ?... Me suis reprit aussitôt, allant dans son sens... Ah
!... Difficile de redresser haut et fort ce qui a été brisé, tordu, malmené... : je me suis mal mené aussi...après, forcément ...Une violence faite à moi-même, pour le plaisir des autres...

flipperine 06/11/2013 12:05

savoir dire non cela s'apprend on ne peut pas tjs répondre oui et se faire mal

Charlotte 06/11/2013 19:49



Oui, cela s'apprend!



Saint-Songe 06/11/2013 09:57

Il y a deux jours, ai dit "non" à une personne pour qui j'avais déjà fait des B.A (en disant "oui"), et cela l'a étonné, j'ai ressenti comme une peine pour elle d'avoir dit non, mais j'ai tenu bon,
suis parti sans cette fois obtempérer à son désir de lui rendre un énième service... On se sent bizarrement fautif coupable de dire "non", curieux.

Charlotte 06/11/2013 19:51



Curieux votre sentiment de culpabilité...N'étiez-vous pas en accoprd avec vous-même lorsque vous avez choisi de dire "non"?



Plume bleue 06/11/2013 08:13

Oui, la naissance de l'adulte...c'est ça, j'ai parfois l'impression, malgré mon âge, d'être pris en faute, comme une enfant, si je ne fais pas ce que les autres attendent de moi...
Je voudrais dire "non, je veux pas faire pas telle ou telle chose, moi, ce que je veux c'est être poète , ressentir les choses et les êtres ,regarder le beau, m'emerveiller...". Peu à peu, j'y
arrive....

Charlotte 06/11/2013 08:35



Comme j'aime! Quand vous saurez vous affirmer, que naitra la confiance en soi, le poète s'éveillera...


 


J'ai bien reçu votre courrier par l'intermédiaire de mon éditeur!!!!!! Et c'est juste bonheur... ☼ en mon ♥ L'enveloppe est magnifique: elle a rejoint mon coin
bohème avec les toiles de roulottes...Merci du fond du coeur Plume bleue. votre attention me touche beaucoup... Douce soirée à vous!



Plume bleue 06/11/2013 07:35

Il dit non avec la tête.......Mais il dit oui avec le coeur.......
Ce n'est pas toujours facile de s'affirmer, de dire son ressenti face à des personnes obtus, dans un monde où le superficiel étouffe l’essentiel...me revient en mémoire "Le cancre", poésie de
Jacques Prévert...
"... Et malgré les menaces du maître
Sous les huées des enfants prodiges
Avec des craies de toutes les couleurs
Sur le tableau noir du malheur
Il dessine le visage du bonheur."
C'est vrai que chaque fois que je dis "oui" alors que tout mon être crie "non", j'ai la sensation de m'effacer, de ne plus être moi...
Jolie matinée à vous

Charlotte 06/11/2013 07:46



A chaque fois que l'on se dit non pour plaire à l'autre, nous déléguons notre pouvoir d'Être soi. Reprendre ce pouvoir donne de l'estime de soi...c'est la naissance de l'Adulte qui s'affirme et
se positionne. C'est se respecter et s'aimer...


J'adore ce poème bien sûr...merci Plume bleue et joli mercredi!