Je choisis de m'entendre...

Publié le par Charlotte

162629 1679122749988 1595124922 1573581 14588 n[1]

 

Avez-vous remarqué combien ces mots "il faut que" dénotent une

 

      contrainte, un non-choisi, une obligation que l'on s'impose...

 

          Combien de fois dans une jourée, les prononçons-nous?     

 

    Il faut que j'aille faire les courses... il faut que j'étende le linge... 

 

                               il faut que j'aille chez le dentiste...    

 

                              Mais quelle serait votre préférence? 

 

       Si je m'autorisais à ne pas le faire aujourd"hui, qu'arriverait-il?  

 

          Ecouterez-vous davantage votre besoin ou votre devoir?  

 

                                               Que choisirez-vous?  

 

                                  Car c'est bien de choix dont il s'agit!

 

                         Entre un besoin immédiat  et une obligation...  

 

                                       Choisir est tellement plus doux!

 

Choisir de vivre la douceur des choses est tellement plus moelleux!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Plume bleue 10/03/2014 21:34

La journée a été printanière. Ce matin, J'ai "choisi" d'aller faire les courses et acheté de légumes et préparé et mijoté une belle bohémienne dorée à l'huile d'olive:)...
J'ai choisi de repasser pour voir mes enfants vêtus d'habits impeccables, j'ai choisi de faire le ménage pour vivre dans une maison propre et saine!...
Choisir plutôt que devoir...c'est certain qu'en changeant simplement un verbe, c'est tout un ressenti qui évolue!...
Il faudra que j'y pense à présent et j'aurai moins l'impression de "subir" certaines moments de ma vie!

Je t'envoie mes plus douces pensées étoilées

Charlotte 12/03/2014 18:12



Heureuse que tu l'aies expérimenté et vécu heureusement...même écrit, cela semble goûteux à vivre!


Douce fin de journée Plume bleue...



flipperine 10/03/2014 16:32

il faut que paraît être une contrainte, une obligation, des choses que nous n'aimons pas faire

Charlotte 10/03/2014 18:01



Absolument! On entend tout de suite l'obligation dans le "il faut que".


"Je choisis" implique le libre arbitre de la personne, non la contrainte.



clochette 10/03/2014 10:31

Aujourd'hui, j'ai choisis d'aller faire deux courses afin de faire le repas préféré de mon petit loulou pour ce midi en tête à tête.
Tellement vrai, le poids des mots est si lourd on s'en rends pas toujours compte , une petite piqure de rappel de temps en temps ne fait pas de mal.
Bisous ensoleillés
Sandrine

Charlotte 10/03/2014 12:10



Un joli choix pour ce midi!


Bisous ciel d'azur!!!



petitgrain 10/03/2014 09:04

Comme j'aimerais... mais "il faut que" j'aille voir mon mari atteint de démence fronto-temporale et que j'ai dû placer en EHPAD... je suis la seule à le faire et à gérer la situation, nos enfants
ne se sentant pas concernés.
Cela me rend -véritablement- malade... mais "il faut" ! Bonne journée Charlotte...

Charlotte 10/03/2014 09:43



Je comprends...mettez un petit "je choisis" de lui rendre visite, cela allègera cette situation lourde et difficile . Ce petit "je choisis" rendra hommage aux belles
années passées...mettra de la douceur dans vos pensées.


Prenez bien soin de vous et que le soleil accompagne vos pas...