Etoiler sa vie.

Publié le par Charlotte

Lorsque j'étais adolescente, mal dans ma peau et dans ma vie, je ne cessais de penser au

 

bonheur...

 

Je le définissais en terme de cohérence avec moi-même, d'accord intime entre mes pensées,

 

mes paroles et mes actions. Être en accord avec moi-même! Il m'a fallu quelques années,

 

bien des rebellions, bien des ajustements afin de parvenir à cet idéal délicieux...

 

 

Comme la vie est de nature impermanente, la vigilance s'impose afin de ne pas le corrompre.

 

Les compromis nous compromettent, et il suffit d'un "oui" lâché un peu trop vite, pour que ,

 

 boum! Tout soit remis en question...Heureusement, j'aime me remettre en question!

 

 

Quelques décennies plus tard, je n'ai guère évolué dans le fond: mon idéal est toujours

 

chevillé à la congruence de mon cheminement. La forme évolue sensiblement, toutefois.

 

Elle s'affine au gré de mon parcours éclectique, s'enrichit de toutes les moissons engrangées,

 

 de toutes les vendanges récoltées...

 

 

Et vous, quel est votre idéal en terme de réussite?

 

.Comment le définiriez-vous?

 

. Estimez-vous poser les actions tendant à son développement?

 

.Quels ajustements seraient nécessaires, pour ne pas le perdre de vue en route?

 

 

Nous obtenons toujours ce que nous désirons, lorsque notre esprit est magnétisé à ce que

 

nous aspirons intensément. Rien ne peut y résister! 

 

Si l'on ne parvient pas à atteindre son objectif, se demander si on s'autorise à le faire entrer

 

 dans sa vie...L'idée peut paraître séduisante, mais la détermination à la vivre est absente.

 

 

Chez moi, j'ai un filet à papillons...Sourire...

 

Et croyez-moi, je n'y mets pas que des papillons, mais aussi des rêves en forme d'étoiles...

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Saint-Songe© 27/09/2010 09:44


Effectivement. C'est même parfois le "choix" le plus difficile à faire, car souvent j'ai la fâcheuse manie de me dire , qu'un choix fait, l'autre eût peut-être été plus judicieux... Là , c'est un
travail sur la confiance en soi qui prévaudrait encore... Bonne journée


Charlotte 27/09/2010 19:47



juste suivre son élan, ne pas remettre en question: c'est e mentlal qui parle de choix judicieux...Non, le coeur


Douce soirée



Saint-Songe© 26/09/2010 21:01


En effet, les clés , nous les détenons , il est inutile de les chercher à l'extérieur (c'est le sujet de l' Alchimiste, d'ailleurs, le roman de COELHO)... Nous avons les clés du destin, soit pour
le fermer, soit pour l'ouvrir au monde... bonne soirée


Charlotte 27/09/2010 08:24



Et à chacun d'ouvrir la bonne porte avec la bonne clé...Tout est dans le choix.


Belle journée Saint-Songe



Saint-Songe© 26/09/2010 17:20


Tout vient à point à qui sait attendre, je connais, mais cet oxymore "attente active", commment s'activer en attendant, c'est que , bouddhiste dans l'âme, je pratique le non-agir, mon incaction est
action ! Bon, là, j'ai bougé : je suis sorti pour aller laver mon linge à la laverie automatique, eh bien, j'ai attendu....que les tambours finissent, et puis...rien ! jE SUIS rentré. Voilà.
L'action, objectif du linge propre, et voilà, bon, bien... J'attends...en activant que les "neurones"... Le moine zen aussi patiente, pareil suis-je. Sans le réel moteur de "l'argent", comment
bouger plus loin que là où le peu que j'ai permets encore d'aller voir ?


Charlotte 26/09/2010 20:21



Il vous appartient de répondre à cette quesion: vous avez toutes les clés en vous.



Saint-Songe© 26/09/2010 16:07


C'est cela que j'entrepends : - J ' attends.
J'ai déjà récolté votre blog, en plus, aussi. TOUT n'est pas que réelle moisson.... Disons pour positiver mon attente que j'eus de bonnes récoltes virtuelles...
"donner le temps au temps", d'une devise que je connais pourtant... DE PLUS, la relation démarra sur les chapeaux de roue , comme des fruits déjà trops mûrs avant ladite récolte du 11 août, elle
même précoce, voyez;.. DONC l'un dans l'autre, je vise autre horizon..; l'inoui, l'inattendu, c'est toujours les meilleures rencontres...


Charlotte 26/09/2010 16:55



Rire; je parle d'attente active! D'actions posés pour aller au plus près de soi, dans son objectif!


Tout vient à l'heure, lorsque tout est prêt...Alors, l'inattendu ira vers vous, enfin!



Saint-Songe© 26/09/2010 13:40


"mort-vivant", oui, il faut beaucoup de soleil pour mûrir !
En ce mois des moissons et des vendanges, disons, ...que j'ai bien peu de récoltes !....


Charlotte 26/09/2010 14:00



Si la récolte est un peu pauvre, elle n'en sera que meilleure l'anné prochaine. Après une belle germination souterraine, à l'ombre de la terre, au printemps
s'évéillera, fleurira le prochain été et...offrira ses fruits d'or à la prochaine récolte. Il faut donner du temps au temps parfois.


Laisser les choses se faire en sourdine, se préparer. Toutes les actions, un pas à la fois, seront bienvenues dans cette perspective. Pas trop vite...Juste le bon
geste au bon moment.


Joli dimanche!