Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Etre responsablede ses choix.

Publié le par Charlotte

"Le bonheur ne nous est pas donné, ni le malheur imposé.

 

Nous sommes à chaque instant à une croisée de chemins, et il nous appartient de

 

choisir le direction à prendre."

 

 

Matthieu Ricard.

Publié dans Pensées à méditer

Partager cet article

Repost 0

Choisir ce que ce jour sera.

Publié le par Charlotte

"Peu importe si hier n'a pas été tout ce qu'il aurait pu être.

 

Hier, c'est terminé et parti, et tu ne peux rien y faire. En ce qui concerne aujourd'hui, c'est

 

une chose complètement différente, aujourd'hui s'étend devant toi intact et immaculé, et il

 

ne tient qu'à toi d'en faire le jour le plus merveilleux qui soit.

 

Comment commences-tu chaque jour? Souviens-toi: cela ne concerne personne d'autre.

 

C'est quelque chose que toi et toi seul doit choisir d'accomplir.

 

Essaie de commencer la journée par la paix et la satisfaction intérieures, en prenant du temps

 

pour être tranquille et pour permettre à cette paix de t'envelopper. Ne te rue pas dans la

 

 journée sans préparation et sans harmonie. Si tu le fais, il est facile de garder avec toi cet

 

état d'esprit au cours de la journée, et de lui permettre ainsi de toucher la totalité de la

 

journée ainsi que toutes les âmes que tu côtoies. Il dépend de toi de choisir ce que ce jour

 

 sera et de le manifester tel. Pourquoi ne pas choisir dès maintenant?"

 

 

"La petite voix." Eileen Caddy.

Publié dans Pensées à méditer

Partager cet article

Repost 0

Vibrer en accord avec son âme.

Publié le par Charlotte

Avez-vous des passions qui vous tiennent éveillés au clair de lune, le coeur réjoui,alors que vos

 

 yeux brûlent de fatigue?

 

Avez-vous remarqué l'entrain qui vous habite lorsque vous les exercez, la joie qui vous

 

 illumine?

 

-Vous êtes-vous déjà demandé quelles valeurs s'exprimaient dans ces activités?

 

 -Quelles essences se dégageaient?

 

-Quelles parts de vous aiment à s'extérioriser?

 

-Quelles pensées, elles suscitent?

 

 

Prenons un exemple: personnellement, j'aime écrire, broder, peindre, promener, chiner,

 

 décorer, etc...

 

Mais je me laisse guider par l'inspiration du moment plutôt que par un plan structuré.

 

J'aime à laisser parler l'imaginaireplutôt que l'organisé.

 

Mes promenades sont au gré de l'envie et demain verra.

 

Je détourne l'objet brocanté de son usage initial.

 

Je m'invente des histoires qui font des livres.

 

Je me raconte des décors de nature dans mon chez moi.

 

En résumé, je développe ma créativité en toute liberté.

 

 

Et si vous faisiez le point sur ce qui vous anime joyeusement,

 

-pourriez-vous définir des verbes suscités par les valeurs que vous avez évoquées?

 

 

Pouvez-vous intégrer ces caractéristiques dans votre quotidien? Dans votre travail, aussi?

 

Comment pourriez-vous les associer?

 

 

Notre vie s'illumine à faire ce que l'on aime. Lorsque nous honorons nos valeurs, nous ajoutons

 

 un supplément d'âme à notre vie. Nous lui donnons sens. Juste en mettant un peu, beaucoup de

 

soi dans ce que l'on pense, dans ce que l'on vit...Et si c'était le secret du bonheur?

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Le plus grand obstacle au bonheur est de rêver d'un bonheur trop grand

Publié le par Charlotte

"Si tu ne trouves pas le bonheur,

 

c'est peut-être que tu le cherches ailleurs...

 

Ailleurs que dans tes souliers.

 

Ailleurs que dans ton foyer.

 

 

Selon toi, les autres sont plus heureux.

 

Mais, toi, tu ne vis pas chez eux.

 

Tu oublies que chacun a ses tracas.

 

Tu n'aimerais sûrement pas mieux leur cas.

 

 

Comment peux-tu aimer la vie

 

si ton coeur est plein d'envie,

 

si tu ne t'aimes pas,

 

si tu ne t'acceptes pas?

 

 

Le plus grand obstacle au bonheur, sans doute,

 

c'est de rêver d'un bonheur trop grand.

 

Sache cueillir le bonheur au compte-gouttes:

 

ce sont de toutes petites qui font les océans.

 

 

Ne cherche pas le bonheur dans tes souvenirs.

 

Ne le cherche pas non plus dans l'avenir.

 

Cherche le bonheur dans le présent.

 

C'est là et là seulement qu'il t'attend.

 

 

Le bonheur, ce n'est pas un objet

 

que tu peux trouver quelque part hors de toi.

 

Le bonheur, ce n'est qu'un projet

 

qui part de toi et se réalise en toi.

 

 

Il n'existe pas de marchands de bonheur.

 

Il n'existe pas de machines à bonheur.

 

Il existe des gens qui croient au bonheur.

 

Ce sont ces gens qui font eux-mêmes leur bonheur.

 

 

Si, dans ton miroir, ta figure te déplaît,

 

à quoi sert de briser ton reflet?

 

Ce n'est pas ton miroir qu'il faut casser.

 

C'est toi qu'il faut changer."

 

 

"Une lumière sur mes pas ".

 

Charles-Eugène PLOURDE.

 

 

Publié dans Pensées à méditer

Partager cet article

Repost 0

Si tu n'es pas pour toi, qui le sera?

Publié le par Charlotte

"On ne peut changer en restant le même.

 

La folie, c'est de croire qu'en faisant toujours la même chose, on puisse

 

obtenir des résultats différents."

 

 

Albert Einstein.

Publié dans Pensées à méditer

Partager cet article

Repost 0

L 'Homme et la Femme.

Publié le par Charlotte

"L'homme est la plus élevée des créatures; la femme est le plus sublime des idéaux.

 

 

Dieu a fait pour l'homme un trône; pour la femme, un autel. Le trône exalte, l'autel

 

sanctifie.

 

 

L'homme est le cerveau, la femme le coeur. Le cerveau fabrique la lumière,

 

le coeur produit l'Amour. La lumière féconde; l'Amour ressuscite.

 

 

 L'homme est fort par la raison; la femme est invincible par les larmes. La raison convainc,

 

les larmes émeuvent.

 

 

 

L'homme est capable de tous les héroïsmes; la femme de tous les martyrs. L'héroïsme

 

ennoblit,; le martyre sublime.

 

 

 L'homme a la suprématie; la femme, la préférence.

 

La suprématie signifie la force.; la préférence représente le droit.

 

 

L'homme est un génie; la femme un ange. Le génie est incommensurable, l'ange indéfinissable.

 

 

L'aspiration de l'homme, c'est la suprême gloire. L'aspiration de la femme, c'est l'extrême

 

vertu.

 

La gloire fait tout ce qui est grand; la vertu fait tout ce qui est divin.

 

 

L'homme est un code; la femme un Evangile. Le code corrige; l'Evangile parfait.

 

 

L'homme pense; la femme songe.Penser c'et avoir dans le crâne, une larve;

 

Songer, c'est avoir sur le front une auréole.

 

 

L'homme est un océan; la femme est un lac. L'océan a la perle qui orne.; le lac, la poésie qui

 

 éclaire.

 

 

L'homme est un aigle qui vole; la femme est le rossignol qui chante. Voler, c'est dominer

 

l'espace; chanter, c'est conquérir l' Ame.

 

 

L'homme est un Temple; la femme est le Sanctuaire. Devant le Temple, nous nous découvrons;

 

devant le Sanctuaire, nous nous agenouillons.

 

 

Enfin: l'homme est placé où finit la terre; la femme où commence le ciel."

 

 

Victor Hugo.

 

 

Publié dans Pensées à méditer

Partager cet article

Repost 0

Que votre vie soit votre envie, votre en vie!

Publié le par Charlotte

"Il faut vivre comme l'on pense, autrement on finit par penser comme l'on vit."

 

Paul Bourget.

 

 

Tout changement de vie s'accompagne d'un changement de croyances, celles qui  vous ont

 

amené à vivre la vie que vous menez aujourd'hui.

 

Il faut accepter d'abandonner derrière vous ce qui n'est plus de votre actualité, ce qui ne vous

 

 fait plus sens, ce qui est devenu entrave à votre liberté de vivre en congruence avec

 

vous-même.

 

On ne peut s'envoler vers un autre ciel avec un fil à la patte...

 

 

Mais pourquoi changer, me direz-vous?

 

C'est une bonne question...Dès lors que l'on ne se sent plus clair avec soi, que l'on ne se sent plus

 

à sa place dans cette situation, il est préférable de se poser un moment, et d'analyser la racine du

 

 malaise.

 

-Quelle est la cause de mon malaise dans cette situation?

 

-En quoi, je ne me reconnais pas? Ou plus?

 

-Quels compromis me compromettent jusqu'à l'insupportable?

 

-Dans quelle situation ne suis-je pas partie prenante, mais suiveur passif d'une réalité qui ne me

 

correspond pas?

 

-Quelles sont mes valeurs que je renie en poursuivant  ce mode de vie?

 

-Est-ce que je me manque de respect, est-ce que je me désavoue, en acceptant ce qui me dérange?

 

 

Il faut un certain courage pour ouvrir sa main, lâcher ce que l'on connaît et aller vers une part

 

d'inconnu.

 

-Quelles actions graduelles pouvez-vous mettre en place afin de vous rapprocher de votre idéal?

 

L'idéal pouvant être une valeur, ( comme l'amour de soi,  par exemple)

 

. un confort comme le calme...

 

.une vocation à réaliser...

 

.un retour aux sources...

 

.un appel de son âme...

 

. ...

 

 

Le changement peut être subtil dans un premier temps. Juste comme s'autoriser à penser

 

différemment, à se responsabiliser, à s'écouter dans sa différence, à s'offrir du temps rien que

 

pour soi,( et sans culpabiliser), à reprendre cette activité que vous aimiez tant et que vous avez

 

 abandonné...A s'affirmer, tout simplement.

 

 

 

La richesse de la vie n'est pas dans sa longueur, mais dans son intensité.

 

Préférez-vous vivre une vie par défaut ou une vie sur mesure?

 

La phrase est brutale, je vous le concède, mais elle est interpellante.

 

Je vous souhaite qu'elle soit votre envie, votre en vie...

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Eloge de la paresse.

Publié le par Charlotte

Je traverse depuis quelques mois un goût certain pour la paresse...Un désir irrépressible

 

d'en faire moins, d'aller plus doucement, de me poser...En fait, je manifeste ce besoin depuis

 

décembre dernier, date de la fracture du coude doublé d'une tendinite de l'épaule. 

 

Avais-je besoin de me faire mal, pour prendre le temps de me pauser en toute légitimité?

 

Sûrement! Ainsi immobilisée, sans pour autant être malade, je me devais d'être bienveillante

 

envers moi-même.

 

 

J'ai donc appris à être moins éxigeante, à remettre à plus tard ce que je ne pouvais faire

 

présentement, à accepter qu'il en soit ainsi...Et devinez quoi: j'ai aimé!!!

 

Je me suis laissée dormir quand l'envie m'en prenait, et elle me prit souvent!

 

Je me suis attardée dans la contemplation méditative du ciel, des vols d'oiseaux...

 

J'ai quitté le cadre exigeant des "il faut que" , que j'ai tendance à m'imposer.

 

En prenant ce recul, j'ai réévalué l'importance de certaines contraintes que je m'attribuais.

 

 

Parmi tous ces temps de rien, je me suis autorisée, et le mot n'est pas trop fort, à ne rien faire,

 

parfois. Sans culpabiliser, sans regretter de ne pas employer le temps à mes apprentissages

 

divers et variés. Je me suis donnée le droit d'avoir des limites, moi qui crois en l'illimité!

 

 

J'ai tiré avantages de cet hymne à la paresse: je me suis donnée du plaisir, offert des

 

promenades à la place du ménage de printemps, appris à être plus réceptive qu'active, à ne

 

 plus regarder l'heure que de loin en loin, à ne plus cadrer ma journée en obligations.

 

Tout se fait, l'air de rien, juste à mon rythme. Et croyez-moi, cela change tout!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Pensées à méditer

Partager cet article

Repost 0

"Vivre , c'est se souvenir d'oublier."

Publié le par Charlotte

La vie de la nature est une belle métaphore de ce qu'est la vie...

 

Elle est changement permanent, évolution graduelle. Il faut être jardinier pour capter la

 

durée de vie des pivoines...Il faut avoir l'âme jardinière pour ployer son échine au vent, tels

 

 les saules pleureurs, ou autres ravissantes graminées qui dansent dans son sillage.

 

Nous les humains, souhaitons que rien ne change: on s'attache au connu qui nous parait

 

 sécuritaire. On oublie que pour grandir, il nous faut lâcher, et suivre le mouvement, suivre

 

 son amplitude sans peur. Car le changement va toujours dans le sens de l'évolution.

 

Nous aimerions croître, mais sans changer les repères, faute d'avoir perçu les indices

 

 permettant de suivre en douceur le mouvement.

 

Nous campons sur notre rocher, aspirant à l'envol, mais s'accrochant à notre base.

 

 

Transformer sa vie, c'est s'autoriser à changer ses croyances sur ce que l'on se croit capable

 

 d'être, d'agir ou de faire. Imperceptiblement, les choses se mettent en place pour que vive

 

notre meilleur.

 

Accepter de s'ouvrir à autre chose, c'est vivre tout simplement, suivre le fil inéluctable

 

de la croissance.

 

 

"La vie s'apparente à un jardin. Les feuilles flétrissent et les fleurs se fanent naturellement.

 

C'est seulement si nous éliminons les déchets que nous profiterons pleinement de la beauté

 

 des nouvelles feuilles et fleurs. De même, nous devons éliminer de notre esprit, les

 

expériences mauvaises, sombres du passé. Vivre, c'est se souvenir d'oublier. Pardonne ce

 

qui doit être pardonné. Oublie ce qui doit être oublié. Embrasse la vie avec une vigueur

 

renouvelée.

 

Nous devrions pouvoir accueillir chaque instant de la vie avec un regard neuf, telle une fleur

 

 fraîchement éclose."

 

 

Mata Amritanandamay.

 

Partager cet article

Repost 0

Le tri sélectif...

Publié le par Charlotte

"Le corps est un vêtement sacré: c'est par lui que vous entrez dans le monde et avec lui que

 

 vous le quittez, et il doit être traité avec honneur."

 

Martha Graham.

 

 

L'autre jour, au cours d'un déjeuner, j'observais une ravissante qui grapillait dans son assiette,

 

faisait des tris...J'eus alors un éclair métaphorique!

 

Je m'imaginais faire ce tri sélectif dans mes pensées:

 

. enlever ce qui m'alourdit, comme les pensées négatives.

 

. relever les saveurs par quelques herbes fraîches, un brin de fantaisie donnant de la couleur au

 

présent.

 

. Choisir des ingrédients de qualité, comme les petites joies...

 

 

 En clair, je me disais que si l'on était aussi soucieux du contenu de ses pensées que du contenu

 

 de son assiette, on  serait tellement heureux!!!

 

 

Pour ma part, je n'ai guère boudé la salade landaise qui me fut servie: elle avait comme un goût

 

de plaisir...Et le plaisir donne une saveur délicieuse à la qualité de vie.

Publié dans Pensées à méditer

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 > >>