Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Une façon de voir les choses.

Publié le par Charlotte


"La prospérité est une manière de vivre et de penser, et non juste de l'argent et

des biens matériels. La Pauvreté est une manière de vivre et de penser, et non

 juste un manque d'argent ou de biens matériels."

Eric Butterworth.

Je ne sais pas vous, mais moi, enfant, j'avais peur de manquer: manquer d'amour, de

tendresse, de sécurité...Jusqu'au jour où j'ai réalisé que tous ces sentiments de manque

venaient de mon esprit et que je pouvais inverser mon système de pensées pour me sentir

 confiante, entourée et aimée...

La pensée crée l'action, le sentiment. D'une même situation, on peut penser deux versions

 opposées. Et donc voir la vie sous des aspects bien différents.

J'ai donc choisi de voir le côté le plus agréable de la vie, quoiqu'il arrive.

Bien m'en a pris, car il y a toujours un côté positif à toute situation.

Et c'est tellement plus vivant de voir la vie en couleurs, plutôt qu'en camaïeu de gris.

Expérimentez, vous verrez!

Partager cet article

Repost 0

Prendre sa place dans la vie.

Publié le par Charlotte

  Avez-vous remarqué avec quelle aisance certains d'entre nous attribuent à autrui le pouvoir

 de faire la  pluie et le beau temps dans nos vies? Comme si nous étions des feuilles ballottées

 par le vent.Comme si nous n'avions pas de libre-arbitre sur notre présent. Comme si nous

n'étions pas partie prenante dans nos paroles, nos pensées, nos actions.

Déjà tout petit , lorsque nos parents surprenaient une de nos bêtises, on s'abritait derrière le:

-"C'est pas de ma faute."..suivie d'une explication oiseuse. Mais quelques décennies plus tard,

nous vivons sous le même règne, celui de l'irresponsabilité.

Pourquoi préférons-nous être des victimes de toutes les malchances s'abattant sur nous?

-Parce que cela nous dédouane de toute initiative donc de tout risque?

-Pour se faire cajoler? Malheureusement, notre auditoire se lasse de nos jérémiades.

-Pour se faire prendre en charge par quelque nature dominante qui y trouvera son compte,

pendant un temps.

Il est temps de grandir et de s'élancer dans la vie! La peur, (toujours elle,)  ne doit pas freiner

notre belle évolution.

Vous n'avez besoin de personne pour affirmer qui vous êtes. Vous n'avez besoin de personne

pour devenir qui vous êtes fondamentalement, un être de lumière. Soyez avec vous-même.


"Pour changer votre vie dans un sens favorable, vous aurez besoin de quelque

chose de plus que la simple connaissance théorique. Il faudra mettre ces théories

 en pratique, ce qui signifie  bien sûr que vous devrez assumer la responsabilité de

 votre propre bien -être et cesser de  blâmer les autres  pour les choses désagréable

 qu'il y aura dans votre vie."

V. Peiffer.

Partager cet article

Repost 0

L'obstacle est" une lampe pour l'âme."

Publié le par Charlotte

"L'obstacle est le miroir de tes propres hésitations, de tes confusions.

Utilise l'obstacle pour t'éclairer toi-même.

L'épreuve quotidienne est chaque fois une lampe pour l'âme."

D. Rimpoché.

Rien n'arrivant par hasard, se demander pourquoi les évènements ne s'alignent pas à mes

 désirs.

-Peut-être que c'est moi qui ne suis pas alignée à mes désirs?

-Mes pensées sont-elles en adéquation avec ce que j'entreprends?

-Ma confiance en ce que j'entreprends est-elle inébranlable?

Parfois, on rejette sur autrui le fait que tout ne coule pas dans le sens que nous aimerions.

Il convient alors d'investiguer en nous pour comprendre la signification de l'obstacle.

Nos actions à elles seules ne sont pas assez. La puissance de notre conviction doit être

 inébranlable pour que les choses aboutissent dans la direction souhaitée.

Enfin, ne pas se servir de l'obstacle comme alibi pour ne pas entreprendre de nouveau:

il suffit de penser et d'agir différemment pour contourner l'obstacle.

Contourner l'obstacle est le" Sésame ouvre-toi", en ce qui me concerne, ma tendance naturelle

étant de faire face. Ce qui n'es pas toujours du goût de tout le monde, notamment dans les

rapports hiérarchiques

Et vous, quels sont les obstacles que vous créez à votre insu?

Partager cet article

Repost 0

L'essentiel est en vous.

Publié le par Charlotte

Vous connaissez l'adage populaire:

"Mieux vaut chaumière où l'on rit que château où l'on pleure."

Trop souvent, nous pensons que le bonheur vient d'une circonstance extérieure. Nous sommes

en attente d'un je ne sais quoi susceptible de sublimer le quotidien. Nous attendons  de l'autre

la faculté de nous faire rire, de donner un sens à notre vie, de nous soutenir dans l'adversité, de

nous désennuyer.

Alors que c'est en nous qu'il faut puiser les ressources,  les capacités que nous avons à nous

 rendre heureux. Le don de la joie se cultive et se nourrit dans la simplicité des élans du coeur.

La pincée de magie vient du rire libérateur. La vie se chante à pleins poumons. La légèreté

s'installe.

 Caressez vos rêves d'enfant.

Soyez la poésie vivante, la grâce! Mettez de la beauté dans les gestes simples.

Soyez la douceur, la tendresse, la présence et offrez-les en bouquets.

 Ouvrez grands vos bras à la vie.

Partager cet article

Repost 0

Une bien jolie boutique!

Publié le par Charlotte

Vous cherchez en vain un superbe maillot deux pièces pour vos dernières vacances au soleil?

Un cadeau de naissance à offrir? Des dessous chics à se pâmer?

De votre canapé, visitez la boutique en ligne de Laetitia. Du luxe à prix doux siglé Hermès,

 Christian Lacroix, Nina Ricci, Bonpoint...

Voici le lien pour la visiter régulièrement:

http://stores.shop.ebay.fr/PARIS-MODE-CITY-LUXE


Je vous souhaite un bon shopping!




Partager cet article

Repost 0

La créativité perdue.

Publié le par Charlotte

Observer les enfants jouer est un régal: leur esprit créatif s'en donne à coeur joie!

Ils intègrent avec brio le conditionnel dans leur présent et contournent tous les obstacles

en pétillant d'imagination: "on dirait qu'on est", "on dirait qu'on f'ait".

Les adultes ont vite fait de recadrer les conjugaisons hasardeuses, les traits de crayon dilatant

les perspectives, et par la même, les rêves un peu trop nomades. Après tout, la vie n'est pas un

terrain de jeu!

La créativité formatée s'est assoupie, n'attendant qu'un souffle de notre part pour s'exalter.

Réveillerez-vous votre belle au bois dormant?

Souvenez-vous de ce temps pas si lointain où vous étiez le Zorro des causes perdues, la princesse

capturée par un amoureux. Oui, je sais, Game Boy est passé par là et la poésie de notre univers

magique s'est envolée: toutefois reste l'essence au coeur des intrigues.

Rappelez-vous:

-qu'est-ce qui vous fascinait enfant?

- Quel était votre jeu favori?

-Quels étaient vos rêves?

Pour ma part, j'inventai des histoires où les héroïnes victimes d'une destinée fatale, devenaient

 des êtres de lumière et déjouaient toutes les adversités. Plus prosaïquement, j'empruntai les

 "Marie-claire" de ma mère et découpai les sihouettes des mannequins, les collai sur du carton

 rigide et les habillai de tous mes découpages accumulés dans des boites. Je leur faisai des

maisons de papier glacé aussi, m'initiant à la décoration, l'air de rien

-Que reste-t'il des jeux d'alors dans votre vie actuelle? Une empreinte?

En retournant sur les pas de notre enfance, nous nous reconnectons à notre créativité enfouie,

 à notre part de fantaisie. Et qui sait, à un rêve en sommeil? Qu'il vous appartient ou non de

 développer...

Partager cet article

Repost 0

Tel un papillon...

Publié le par Charlotte

                 

                                           Le cyclamen évoque irrésistilement le vol du papillon.

                                                                               Ne trouvez-vous pas?

Partager cet article

Repost 0

Choisir pour ne pas subir.

Publié le par Charlotte

Nos choix d'hier déterminent notre vie d'aujourd'hui. Nos choix d'aujourd'hui déterminent ce

que sera notre vie demain.

-Avez-vous pris le temps dernièrement de vous pencher sur votre vie et d'imaginer ce que vous

 aimeriez vivre dans un futur proche? A tout point de vue.

 Le plus souvent, nous rêvons de nos futures vacances, du mariage de Petite Chérie, de l'achat

 du canapé du salon...mais notre vie , y-pensons nous en termes de , création, de construction?

-Que souhaitez-vous réellement vivre, qui souhaitez-vous être?

-Que souhaitez-vous transformer dans votre quotidien? Uniquement la couleur du papier peint?
 
-Avez-vous défini les grands lignes nécessaires à l'édification de votre projet?

Nous vivons le plus souvent au jour le jour, sur un mode réactif, dans l'urgence à régler des

 problèmes, et nous oublions l'importance de créer notre vie. Elle semble calquée sur un mode

intemporel, défini une fois pour toutes, à la fin de nos études, le plus souvent. Mais aujourd'hui,

 qu'en est-il?

Avez-vous remarqué: lorsque nous n'avons pas de perspectives personnelles, nous nous

trouvons entraînés dans le projet des autres. Mais est-ce bien ce que nous aurions voulu vivre

pour nous?

Tout dans la vie est une question de choix, le choix de dire "non" à ce qui ne nous appartient pas,

 ce qui ne nous correspond pas.  Ou ce qui ne correspond plus à la personne que nous sommes

devenue.

 Nous avons notre libre arbitre pour décider ce que sera notre vie. 

Pensons à notre vie en terme de capital et nous l'envisagerons sûrement autrement.

 Choisir, c'est ne pas subir. C'est ne pas endosser des rôles qui ne nous font pas vibrer.

 C'est aller vers d'autres demains qui deviennent notre destinée.

 -A quelles perspectives vous destinez-vous dans cinq ans, dans dix ans?

Je vous souhaite un week end radieux, coloré et joyeux!



Partager cet article

Repost 0

Installer le calme et la confiance dans notre présent.

Publié le par Charlotte

"Un domestique, dans l'antique Chine, laissa accidentellement tomber une goutte de thé

sur le soldat qu'il servait. Confus, il s'excusa mais le soldat était vexé.

-Demain, chien, tu viendras te mesurer à moi. Je te donnerai une arme et on verra si tu

es aussi doué avec l'épée qu'avec le thé.

Le domestique n'avait bien sûr aucune expérience du combat. Il alla donc demander conseil à

 un ami, le Maître Kétaïo.

Ce dernier l'observait alors qu'il servait le thé. Il remarqua le front du domestique,

parfaitement lisse et l'intense concentration qui se dégageait de tous les traits de son visage

alors qu'il faisait  couler un mince filet de thé dans les bols, sans qu'aucune goutte ne tombe

 à côté.

-Demain, lui dit Kétaïo, tu devras tenir ton sabre au-dessus de ta tête, comme si tu étais prêt

à frapper le soldat. Regarde -le bien en face avec cette détermination et ce calme que tu atteins

lorsque tu me sers le thé.

Le lendemain, au petit matin, le domestique suivit les conseils de son maître.

Le soldat était prêt à se battre mais il se tint sur ses gardes: il observait le domestique, stable

sur ses appuis, serein.Il vissa son regard dans le sien et, après un long regard, il abaissa son

 arme, s'excusa pour son arrogance et quitta les lieux sans se retourner."

N'anticipons pas les déplaisirs de la vie, voire les problèmes qui pourraient survenir.

La plupart ne vivent que dans nos esprits inquiets. la peur n'est qu'une projection de notre

mental qui nous titille jusqu'à ce qu'on lui dise "Stop"! Et curieusement, le calme s'installe.

 La vie est plus fluide si on l'aborde sereinement.

Vivons un jour à la fois: c'est déjà bien assez et demain est un autre jour.

Partager cet article

Repost 0

La chanson douce de mes désirs.

Publié le par Charlotte

"Tout ce que vous désirez se trouve juste à l'extérieur de votre zone de confort."

R.Allen.

Nos élans naturels nous correspondent, en exprimant nos désirs. Ils ne répondent pas à une

 contrainte, ils sont juste inspirés par un je ne sais quoi au plus profond de notre âme.

 Nos désirs nous parlent, nous guident dans ce qui nous correspond.

Notre rôle est juste de tendre l'oreille vers eux, de les entendre pour les mettre en lumière afin

 de se laisser inspirer: les aspirations profondes sont des cadeaux du ciel car ils recèlent en eux

 l'aspiration à être la personne que je dois devenir. A vivre la vie que veux vivre. A exprimer ce

 qui m'exalte.

En écoutant la chanson douce de mes désirs, je danse la vie selon ma musique: en m'autorisant à

 être ce que je suis, je prends la responsabilité d'être pour moi, plutôt que contre moi.

C'est ainsi que je trouverai ma place dans ce vaste monde!

 C'est ainsi que ma vie reflétera qui je suis profondément.

C'est ainsi que je me reconnaitrai dans l'empreinte laissée par mes pas.

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 > >>